les spectacles «couleur...»


Chants-Sons est souvent sollicitée par des artistes qui souhaitent revenir en Chant'Appart. Pour répondre à ces demandes, l'association a prévu de leur offrir la possibilité de présenter leurs nouvelles créations, hors festival, dans des lieux de plus grande jauge.

dimanche 3 décembre 2017,
Fred Radix - Le Siffleur
Théâtre municipal de La Roche-sur-Yon (85) 
  
Fred Radix est un virtuose de la glotte! C'est lui que l'association Chants-Sons a choisi pour clôturer, avec son spectacle "Le Siffleur", la journée du 3 décembre consacrée à l'assemblée générale de l'association.
Cet homme là ne siffle pas comme un merle ou un pinson mais des airs de Mozart, de Schubert et de Satie, et quelques musiques de films cultes , des génériques d'émissions de télévision et des chansons pop . Entre deux anecdotes sur l'histoire de la musique sifflée, il interprète son répertoire avec élégance et flegme, voire une certaine affectation touchant à l'autodérision. Sa maîtrise technique surprend, fascine, charme.
Un récital désinvolte et drôle, d'ailleurs ce soir-là le public nombreux du théâtre est sorti tout "guilleret" en sifflotant!





















vendredi 9 octobre 2015, 
Wally, tournée anniversaire

Le Fuzz'Yon, La Roche-sur-Yon (85)



Le néo quinqua avait choisi de fêter son anniversaire en partant se balader dans toute la France! Chaque région visitée lui donnant l'occasion d'inviter copains et copines artistes à créer un spectacle renouvelé d'une soirée à l'autre. L'opportunité aussi de retrouver “des lieux amis” qui ont accueilli l'un ou l'autre de ses quatre spectacles créés au cours de vingt (premières!) années de carrière solo.

photo Allain Huchet







Pour organiser l'accueil en Vendée de l'une de ces soirées exceptionnelles, pleines de chansons et de fous rires, Wally avait choisi ses "amis" du Festival Chant'Appart.
Une grande fête d'anniversaire, en somme, à laquelle le héros de la soirée avait convié Amélie les Crayons, Noof, Patrick Ingueneau et Philippe Chasseloup (de gauche à droite sur la photo); les invitant à s'approprier quelques pépites de son (vaste!) répertoire et interpréter un ou deux titres de leur propre composition.


samedi 15 novembre 2014, 
Chant'Appart fête ses 20 ans au Grand R

Salle du Manège, La Roche-sur-Yon (85) 

Un concert d'anniversaire à guichet fermé.
Huit cents spectateurs! Des fidèles des soirées Chant'Appart venus de toute la région pour retrouver des artistes devenus familiers.
Et d'autres, moins au fait de la programmation de vingt années de festival, tombés sous le charme des dix artistes se succédant sur la scène du Grand R. Debout, tous, à l'issue de plus de trois heures de concert pour donner de la voix au final.
Prolonger la communion avec le groupe.
Retarder le moment de se quitter.




Successivement sur la scène, Wally, maître de cérémonie, Thomas Pitiot, Thibaud Defever, Gilbert Laffaille, Sarah Olivier et Stephen Harrison, Liz Cherhal, au violoncelle Morvan Prat, Batlik, à la batterie Benjamin Vairon, Marianne Aya Omac, JeHaN, Imbert Imbert, au piano Nathalie Fortin et Michel Kanuti.

                                                                                 Il y a ceux qui rêvent les yeux ouverts
                                                                                                        Et ceux qui vivent les yeux fermés...


samedi 16 novembre 2013,
Dimoné, Carte Noire
Le Fuzz'Yon, La Roche-sur-Yon (85)


Retour en Vendée pour Dimoné. Retenu par Chants-Sons pour les festivals Chant'Appart 2012 et 2013 puis pour le week-end Révélations en juillet, sur la scène de Poupet, l'artiste montpelliérain est reçu pour une "Carte Noire”, quatrième spectacle couleur...

De ce spectacle créé en janvier au Théâtre Jean-Vilar de Montpellier c'est,dit-il, “plus qu'une gourmandise après trois albums et avec un quatrième en préparation, que de revisiter mes chansons sur un cheminement africain, lors de cette Carte Noire!”
Sur scène, nous y sommes avec Jean-Christophe Sirven mon inséparable compagnon prenant sa part aux claviers funambules, en excellente compagnie : Séga Seck à la batterie, Benilde Foko à la basse et Messo Messo aux percussions, trois musiciens d’origine africaine.
Mon attirance intuitive pour ce continent des origines convoque les mythes et l’histoire de la musique afro-américaine et de ses répercussions sur les musiques urbaines auxquelles je me sens, moi, petit blanc, diaboliquement soumis.”





“De sa voix pénétrante qui irradie, bouillonne, crépite et éclabousse, Dimoné avec sa troupe de joyeux drilles invite à sourire, à s'ouvrir aux cultures et en butiner les saveurs délicieuses.”  
                                                                                                                                                                                                            Julie Cadillac-Bscnews.fr
 
vendredi 12 avril  2013,

Nicolas Jules 
Théâtre municipal de La Roche-sur-Yon (85)

Pour ce troisième spectacle couleur...le toujours très “classieux” Nicolas Jules était venu présenter le spectacle issu de son nouvel album au titre sans doute le plus long de la discographie française, “La nuit était douce comme la queue rousse du diable au sortir du bain”. Une manière de marquer la différence avec les deux précédents aux titres plutôt laconiques.
 


Ce noctambule à “l’imagination urbaine” a délivré des textes soignés, alternant drôlerie légère et profondeur sombre qui, une fois encore, ont pris sur scène toute leur dimension. Fidèle à l’autodérision il a aussi, entre les chansons, fait la part belle à l’improvisation dont Alain Sourigues, qui assurait la première partie, a –gentiment– fait les frais.

Roland Bourbon, partenaire de toujours à la batterie et Clément Petit nouveau venu au violoncelle baignant aussi dans cette douce folie, enveloppée de mélodies planantes, plus expérimentales qu’à l’accoutumée, flirtant avec le blues.

L’univers de Alain Sourigues a été pour beaucoup de spectateurs, une -belle!- découverte. Ce conteur-chanteur que Chants-Sons accompagnera tout au long du festival Off d’Avignon 2013, a captivé le public à coups de subtils aphorismes.

Et si, déplore Nicolas, “on ne prend pas assez de plaisir dans notre société d'aujourd'hui”, ces deux “ powêtes ” tendres et loufoques ont su en donner au public venu en nombre les applaudir.


jeudi 11 octobre 2012,
Boby Lapointe repiqué
Théâtre municipal de La Roche-sur-Yon (85)  

Le choix de ce deuxième concert s'est porté sur le spectacle coproduit par le Printival Boby Lapointe et Chantons sous les pins, Boby Lapointe repiqué : “Comprend qui peut!”, dont la distribution répondait aux mêmes objectifs.



Salle comble pour le spectacle présenté par Chants-Sons accueillant une troupe haute en couleurs proposant un Lapointe revisité, ou “repiqué” comme précisait l’annonce du spectacle. Et si, d’entrée, le générique de Champs Élysées annonçait la forme qui a pu surprendre quelques puristes, derrière l’allure déjantée de ses six artistes c’est toute la poésie et la tendresse du langage fleuri de Boby qui ont ressurgi. Chacun y est allé de son plaisir communicatif pour habiller différemment un répertoire alternant chansons éternelles comme “Marcelle”, “Aragon et Castille”… et textes rares dont l’un carrément inédit. Drôlerie, émotion et inventivités musicales, le nombreux public en a pris plein les yeux et les oreilles, faisant un triomphe à la troupe rejointe sur scène par Dany Lapointe, la petite fille et directrice du Printival de Pézenas, pour le morceau final.

dimanche 27 novembre 2011, 
Couleur Allain Leprest
Auditorium du Conservatoire de La Roche-sur-Yon (85)

Connaissant les liens qui unissaient les deux artistes l'équipe de Chants-Sons avait confié à JeHaN la conception artistique du premier spectacle,“Couleur Leprest”.

  Gérard Pierron,Francesca Solleville,Nathalie Fortin,JeHan,
Lionel Suarez,Hélène Maurice,Pierre-Paul Danzin - Photo Chantal Bou-Hanna
“Ce ne fut pas un adieu à Leprest , mais un moment partagé avec lui. Pour ceux qui l'ont vécue, cette soirée restera dans les mémoires comme un cadeau qu'ils ont eu le privilège de recevoir par les voix des invités de JeHan accompagnées par le piano de Nathalie Fortin, l'accordéon de Lionel Suarez et la guitare d'Alexandre Danzin.[...] Chacun avec son tempérament, a rendu l'émotion, l'énergie, la poésie des textes, et la passion, la générosité de l'homme qui continuera à vivre longtemps à travers ses chansons [...].Merci à JeHan d'avoir été la cheville ouvrière de cette création.” Francette Piveteau dans La lettre de Chants-Sons - janvier 2012


ils sont venus dans les Chant'Appart...